[AGNÈS] La fin de l’aventure ?

Jeudi 19 mars – jeudi 26 mars

Cela prend quelques jours avant que je puisse me lancer sur la longue route vers le nord. La fatigue de ces dernières semaines s’accumule et je choisis un itinéraire assez similaire à celui de Max et Thierry, qui permet de traverser les Parcs et régions sauvages de cette Île Sud : Dunedin, Queenstown, Glenorchy, Wanaka, Haast, Fox Glacier, Franz Joseph, Greymouth avant de bifurquer pour Picton.

Sur la route, la décision tombe, Hervé ne viendra pas, le confinement en camping car devient impossible, les frontières de New Zélande se ferment, son vol est annulé. De mon côté, les avis et conseils divergent : rentrer se confiner en France auprès des siens ? Rester sagement sur ces Iles bien éloignées du virus qui sévit en Europe ?

Chaque jour apporte son lot de bonnes et mauvaises nouvelles, lorsque je récupère une connexion Web, jouant au yoyo avec mon stress : fermeture de frontières, confirmation de billet de retour pour le samedi 28 mars, fermeture de mon aéroport de transit, nouvelle route aérienne possible pour rejoindre Paris, annulation de vol… jusqu’à l’annonce du confinement en Nouvelle Zélande pour le mercredi 25 à minuit !

J’embarque à Picton pour Wellington et assiste à la prise d’assaut des ferries, entre ceux qui souhaitent rejoindre leur domicile ou l’aéroport d’Auckland dans l’Île du Nord, et ceux qui préfèrent aller se mettre au vert dans l’Ile du Sud avant le block out.

Arrivée à Wellington, Emirates m’annonce l’annulation de mon billet retour, sans modification possible. J’aurais le temps de rejoindre Hamilton, à 1h30 d’Auckland, lieu de confinement choisi en attendant le 4 avril, date du billet racheté pour un hypothétique vol pour Paris.

Photo 25 mars 16 :24 Le Seigneur des Anneaux en vrai, Central, North Island

Je clos ici l’aventure de Nouvelle Zélande sur ce blog, nous avons tous la tête tournée vers d’autres sujets plus importants. Elle nous aura tous menés par des chemins inattendus, sollicitant nos capacités d’adaptation, bousculant nos attentes avec de très belles surprises, tout en révélant à chaque pas ou virage des trésors à explorer sans limite, la nature intacte ou modelée par les New Zélandais et leur formidable générosité.

3 Responses

Add a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Solve : *
10 ⁄ 1 =